Le sac polypropylène est le sac cabas durable et réutilisable par excellence.

Plus souple que la version tissée, les fibres synthétiques qui composent ce sac sont pressées, moulées et forment des alvéoles.

La particularité du sac en polypropylène non tissé est qu’il a un aspect textile qui lui donne une allure élégante et qualitative, s’apparentant au tissu, avec une surface extérieure lisse.
Ce sac fourre-tout réutilisable à soufflets latéraux a l’avantage d’être résistant tout en mettant en valeur. Ce type de matière est très tendance pour tout type de produits mais également pour la gestion des déchets.

Le sac polypropylène est recyclable après tri et collecte en entreprise et s’inscrit parfaitement dans une démarche éco-responsable. Pour fabriquer ces sacs en polypropylène, plusieurs étapes et plusieurs machines sont nécessaires. Ce processus est simple et rigoureux, nécessitant des contrôles qualité assez fréquents

 

Étape 1 : L’extrusion

 

L’extrusion est la première étape nécessaire à la fabrication de ces sacs. Elle consiste à transformer un polymère (sous forme de granulé ou de poudre thermoplastique) en un long fil d’épaisseur variable suivant le produit final recherché (câbles, tubes, feuilles, films, fibres textiles, plaques, sacs, etc.). Pour la fabrication de sacs et de films plastiques, l’extrusion-gonflage est utilisée. La matière première est donc fondue puis étirée afin de former un film d’une épaisseur définie. Celui-ci sera ensuite refroidi par un rouleau thermostaté.

 

Étape 2 : Rouleaux

 

Une fois l’extrusion terminée, la prochaine étape consiste à enrouler de façon lisse et régulière ces bandes de plastique afin de former des rouleaux.

Ces rouleaux sont utilisés pour l’étape suivante, le tissage du polypropylène grâce aux métiers circulaires. Il s’agit d’un équipement spécifique qui permet de produire des tissus tissés à base de fils plats de polypropylène en forme de tube.

 

Étape 3 : Impression

 

Une fois ces tubes obtenus, l’étape qui suit consiste à imprimer les couleurs, inscriptions et images souhaitées par le client. Cette étape permet de donner aux sacs une allure différentes selon des caractéristiques précises définies au préalable. Pour ce faire, les motifs sont imprimés sur les sacs à l’aide d’un tampon encreur.

 

Étape 4 : Découpage

 

Quand l’impression est terminée, il ne reste plus qu’à découper ses sacs et à les assembler. La découpe se fait grâce aux machines alors que la couture nécessite le savoir-faire des ouvriers.